Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Le blog de la naturopathie selon Ruth Zahnd
  • : La naturopathie est ma passion, et je profite des nouvelles technologies pour vous la faire partager. Des articles, des cours de cuisine, des dates et descriptifs de mes conférences sont des exemples du contenu de ce tout nouveau "NaturoBlog" !
  • Contact

Bonjour !


Tout d'abord merci de consacrer un peu de temps à découvrir la naturopathie.

Dans ce blog, dans un premier temps, je mettrai à disposition les articles que j'avais rédigés pour le magazine "Réel".

Vous pourrez alors consulter les conseils que je vous propose chaque mois.

Bonne lecture à tous et à Bientôt !



Ruth Zahnd-Astier
Infirmière - Naturopathe

Recherche

Articles RÉCents

Liens

29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 18:29
Pour que les fêtes à venir soient chaleureuses, avec un corps léger et détoxiné des surcharges accumulées au cours de cette année,  goûtez au bain dérivatif. Il vous suffit d’avoir de l’eau froide, un gant de toilette et une cuvette ou un bidet. Ne pensez pas que surcharges est égal à surpoids. Nous avons tous des surcharges toxiniques que nous soyons enrobé ou mince. Ill est pratiquement impossible de n’absorber juste le nécessaire.
La nature nous offre des outils simples que nous pouvons mettre spontanément à profit si nous acceptons de prendre chaque jour 10 à 20 minutes de temps par jour.

Qu’est-ce que le bain dérivatif ?

Mouiller à l’eau froide un gant de toilettes ou un morceau de tissu, le passer du périnée, le long du pli de l'aine, jusqu'au pubis, une fois d'un côté, une fois de l'autre, pour permettre de dériver les toxines et toutes les surcharges inutiles dans l’intestin,  pour les évacuer et libérer le corps.

Si vous avez un bidet, vous le remplirez d’eau froide, vous allez vous asseoir sur le rebord et avec des mouvements doux et réguliers vous passez le gant de toilette le long du pli de l'aine. Le reste du corps doit être bien couvert pour qu’il n’y ait pas de sensation de froid.
Une cuvette ronde de taille inférieure à celle des WC que vous poserez dessus remplace le bidet. Vous ne tremperez pas vos fesses et tout votre sexe dans la cuvette pour ne pas annihiler l’effet du chaud-froid qui permet justement de dériver les déchets vers les intestins.
Pour éviter d’avoir des réactions d’élimination trop violentes, ne pas dépasser 10 minutes pour une personne de moins de 70 kilos, et de 15 à 20 minutes pour les autres personnes.
Si vous êtes très fatigués, commencez progressivement car la détoxination du corps peut entraîner une fatigue passagère.

Ce soin peut se pratiquer à tout moment de la journée, à éviter cependant pendant la digestion. Attendre une heure et demie après un repas ou une demi heure avant un repas.
Eviter le bain dérivatif au moment des règles pour ne pas perturber la température du bas ventre à cette période du cycle chez la femme.

Les effets indésirables possibles sont les spasmes intestinaux, une diarrhée transitoire, une aggravation de l’acné ou l’apparition de boutons. Tous ces symptômes sont le signe, passager, d’une crise d’élimination des toxines.
Ce soin peut être conseillé à toutes les personnes, néanmoins d’une façon graduelle dans les pathologies lourdes. Pendant la grossesse, chez les bébés (prudence 2 minutes suffisent jusqu’à 6 mois) dans les soucis  de digestion, eczéma, insomnie, maux de tête…Pour en savoir plus lire le livre de France Guillain : Les bains dérivatifs, édition Jouvence.
Se libérer des toxines, c’est aussi évacuer les émotions, les ressentis qui sonnent faux dans nos relations avec l’autre, c’est arrêter de faire comme si tout allait bien pour que notre être scintille de mille éclats pour ce passage vers 2007 !


Ruth Zahnd Astier Infirmière et Praticien Naturopathe
Partager cet article
Repost0